Économisez sur vos rénovations grâce à l’éco prêt à taux zéro

Vous avez hérité de la maison de vos parents et vous envisagez des travaux importants pour la rénover afin qu’elle soit une habitation respectueuse des normes environnementales en vigueur. Vous voudriez obtenir un logement basse consommation pour réduire vos factures liées à la consommation d’énergies de chauffage de l’appartement.

Un tel projet nécessite de moyens colossaux, mais sachez que l’Etat Français vous donne la possibilité de bénéficier de prêts à taux zéro afin de réaliser en toute tranquillité toutes réparations visant à mieux isoler votre habitation. Vous devez d’abord connaître les conditions et les démarches à suivre afin de profiter de ce prêt. Pour ce faire vous êtes invité à lire l’article ci-après.

Les conditions pour bénéficier de l’Eco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un dispositif financier accordé aux propriétaires de biens immobiliers anciens. Le but est de financer des travaux d’isolation thermique d’un appartement ancien pour qu’il soit performant en termes de consommation énergétique, mais qu’il soit un élément efficace dans la lutte contre l’émission de gaz à effet de serre.

Le taux d’intérêt est donc nul, ce qui permet à l’investisseur de supporter en temps réel toutes les dépenses occasionnées par la mise en place d’équipements d’économies d’énergies. Sans condition de ressources, l’éco-PTZ est destiné aux propriétaires d’anciens logements pour les emmener à réaliser des travaux de rénovation afin d’obtenir une habitation économique et confortable qui consomme moins d’énergie pour le chauffage. Seulement, les habitats pouvant bénéficier de ce dispositif ne concernent que ceux, dont la construction est terminée avant le 1er janvier 1990.

Cependant, pour que le prêt en question soit accordé sans aucune réserve, les opérations de réhabilitation doivent permettre d’atteindre au moins un seuil de performance énergétique acceptable de la maison. Pour y arriver, le propriétaire doit obligatoirement réaliser le diagnostic complet (y compris celui de la performance énergétique) par le biais d’un bureau d’étude professionnel.

Pour être éligible à l’éco prêt à taux zéro, voire accroître ses chances, le propriétaire doit viser des bouquets de travaux d’isolation composés au minimum de deux catégories différentes de tâches prises en compte par ce prêt. Par exemple, vous pouvez choisir d’entreprendre des travaux pour mieux isoler la toiture, les murs extérieurs, les portes et fenêtres et bien d’autres encore.

Lire l’article sur l’éco prêt à taux zéro pour mieux comprendre.

Vous avez aussi la possibilité de vous focaliser sur des réalisations concernant l’installation de chauffage ou de système de production d’eau chaude. Pour ces derniers éléments, on peut opter pour les énergies renouvelables et tout cela permet de profiter pleinement du prêt sans intérêts.

En cas de copropriété, il appartient à chacun de solliciter un éco-prêt à taux zéro pour l’ensemble des travaux destinés à rénover la copropriété et cela est acceptable.

Sachez également que pour des travaux induits comme le remplacement de radiateurs par une chaudière bois, l’installation de ballons d’hydro-accumulation, la réparation d’un plafond en mauvais état, la substitution de radiateurs à eau par d’autres fonctionnant en basse température, il est envisageable de demander ce financement pour régler les dépenses liées à la main-d’œuvre et les frais d’assurance maîtrise d’ouvrage.

Il y a également de nombreuses autres réalisations qui sont éligibles au système de l’éco-prêt à taux zéro, tout simplement parce qu’elles permettent de rendre performante énergétiquement l’habitation.

Quelles sont les démarches pour obtenir l’éco prêt 0% d’intérêt ?

Tout le monde a accès à l’éco prêt à taux zéro, c’est-à-dire que ce dispositif est ouvert aux propriétaires, occupants ou bailleurs. Aucune condition de ressources n’est exigée. Cependant, il est nécessaire et même obligatoire que l’appartement en question soit habitable avant le 1er janvier 1990 et que les travaux soient destinés à améliorer la performance énergétique du logement.

La demande de l’éco-prêt (PTZ) est adressée à la banque qui doit signer un accord avec le gouvernement dans ce sens. Elle reçoit la demande et se charge d’examiner le dossier afin de déterminer le niveau d’endettement du client, ainsi que sa capacité de remboursement.

Votre banque peut accepter comme refuser votre demande, dans ce dernier cas, vous pouvez vous diriger vers d’autres établissements financiers bancaires ayant conclu le contrat de l’éco-PTZ. Mais avant la constitution du dossier, vous pouvez savoir si vous êtes éligible ou non à ce dispositif. Il suffit d’utiliser un stimulateur de crédit d’impôt pour connaître votre situation, mais également pour déterminer le montant qui peut être octroyé.

Concernant le montage du dossier, il est conseillé d’être prudent afin de mettre toutes les chances de son côté. En effet, il vaut mieux ne pas entamer la réhabilitation avant le montage pour éviter de réaliser des travaux d’envergure avec ces propres moyens, sans aucune subvention et aide de l’État. Par ailleurs, il est préférable de demander quelques devis pour avoir davantage de chances de réussite dans le traitement de la demande de prêt.

Ainsi, vous devez utiliser le formulaire de devis qui comprend différents cadres à remplir. La partie A vous est destinée en tant que demandeur de l’éco-PTZ, quant à la colonne B, elle est réservée à l’artisan, c’est-à-dire l’entreprise qui réalise les travaux de réhabilitation. Une fois bien rempli, il est joint à la demande et remis à l’établissement de crédit sollicité.

C’est après son accord qu’on peut véritablement entreprendre toutes sortes de travaux améliorant l’isolation de l’habitation. Dès que l’offre de prêt est émise par la banque, l’investisseur doit absolument engager les travaux dans les trois ans qui suivent. A la fin, il est obligé de remplir un autre formulaire relatif aux dépenses engagées et de le déposer à sa caisse de crédit, au plus tard deux ans après le prêt. Cette étape concernant tous les intervenants (entreprises, bureau d’étude) dans ce projet oblige chacun à joindre ses factures par rapport aux travaux réalisés pour compléter le dossier.

Une demande d’éco-PTZ bien formulée et remplie convenablement permet d’obtenir jusqu’à plus de 30000€ selon les combinaisons de travaux d’isolation.

Par exemple, les seuls travaux de réhabilitation de l’assainissement non collectif peuvent être subventionnés à hauteur de 10000€. Concernant un bouquet de deux travaux, on peut bénéficier d’environ 20000€ et au-delà de trois, c’est-à-dire des réalisations visant la performance énergétique globale du logement, l’investisseur a droit à près de 30000€ de prêt 0% d’intérêt.

Étant donné que c’est une solution incitant les propriétaires à rénover leurs Biens immobiliers pour réduire leur consommation énergétique, le gouvernement français a reconduit sa politique du prêt à taux zéro pour permettre à un large public d’en profiter jusqu’en 2021.