Comment juger de la fraicheur des produits dans votre assiette ?

La cuisine est un art à part entière, son vrai secret est de bien savoir choisir ses ingrédients. En effet, outre le talent, si le produit ne suit pas c’est tout le savoir-faire qui en pâtit. Mais peu d’entre nous savent pourtant choisir correctement leurs ingrédients, surtout pour juger de leur fraîcheur.

C’est une tâche difficile que seuls les vrais gourmets maîtrisent sur le bout des doigts. La plupart d’entre eux tiennent cela de leurs parents, cela peut aussi être des secrets partagés entre initiés. Voici quelques astuces pour que vous puissiez juger de la fraîcheur des produits de la mer. Suivez également nos conseils pour les garder frais et de bonne qualité.

L’odeur, un critère qui dit tout

Quand il s’agit de poisson, il est conseillé de le manger toujours frais. C’est la même chose pour les fruits de mer, mais parfois on ne peut pas y voir clairement et on se retrouve avec des produits avariés.

En effet, qui n’a jamais acheté des poissons, des langoustes, des crevettes ou autres, qui en plus de coûter cher ont commencé à refouler une drôle d’odeur à la cuisson ? Une erreur que beaucoup ont commise et qui a fait mal au portefeuille. Pour éviter cela, l’odeur est certainement un des critères les plus essentiels.

Un produit de la mer frais doit sentir l’air marin, avec un peu d’iode et des algues. A défaut, mieux vaut s’en méfier, surtout s’il commence à sentir une odeur d’ammoniaque. Toutefois, une exception reste normale pour ces odeurs, celle de la raie. L’odeur d’ammoniaque de la raie est son odeur naturelle. Normalement, cela se vérifie dès l’achat du produit que ce soit en rayon de supermarché ou sur l’étal du poissonnier.

Si on n’arrive vraiment pas à les identifier, il est conseillé de ne pas changer de poissonnier pour s’approvisionner, cela garantira la qualité. A noter que consommer du poisson deux fois par semaine permet de bénéficier d’importants apports indispensables pour l’alimentation.

Le toucher et l’apparence

Le toucher et la vue jouent aussi un grand rôle pour s’assurer de la qualité d’un produit de la mer. Ils permettent de juger de la qualité du produit et surtout s’il est encore bon à la consommation ou plus du tout. Très dangereux, les fruits de mer qui ne sont pas frais peuvent devenir de véritables poisons toxiques.

Au toucher, la chair doit être ferme et élastique. On peut se hasarder à la toucher en appuyant doucement avec un doigt. Si elle ne reprend pas sa forme éventuelle, mieux vaut éviter de l’acheter. Le fait d’appuyer de cette manière ne doit pas laisser l’empreinte du doigt.

L’état de ce type de produit se vérifie également à l’œil. Un produit déjà avarié aura une chair peu brillante. En ce qui concerne les poissons, aucune coloration ne doit être observée le long de l’arrête centrale, il ne doit pas y avoir de décoloration, sa peau ne doit pas être craquelée.

Heureusement, des professionnels comme dans certains restaurants de poisson de Cabourg permettent de manger du poisson ou des fruits de mers de bonne qualité et auxquels on peut faire totalement confiance. Là aussi, il est conseillé de se rendre dans un établissement fiable qui respectent les normes qualité pour l’utilisation et la préparation des richesses de la mer.

Lire l’article sur Lebaligan

L’arête détermine la fraîcheur

Pour choisir un bon poisson frais, il y a également une astuce incontournable toute simple à suivre. La chair autour de l’arête centrale doit être légèrement rosée et surtout ne comporter aucune tâche de sang. Cela permet de s’assurer de la qualité du filet puisque c’est généralement dans cette présentation qu’on peut voir l’arête. Toutefois, mieux vaut éviter autant que possible d’acheter des filets puisqu’il est plus difficile de juger de la fraîcheur du poisson.

Voici un autre moyen pour vérifier la fraîcheur d’un poisson : optez pour des poissons de saisons. Avec plus de 75 variétés de produits de la mer en France, on peut compter qu’on peut manger au moins deux fois par semaine. Autant en profiter alors que ce soit en poissons ou fruits de mer. La fraîcheur peut aussi se reconnaître par rapport à l’endroit où on achète les produits. Une bonne poissonnerie se reconnaît par sa qualité de service.

Les congélateurs et la glace alimentaire qui renferme les poissons et fruits de mer doit être propre. Chaque produit doit être bien étiqueté avec des informations comme le nom, la zone de capture ou le pays d’élevage, le mode de production.

Pour être sur de manger bien frais hors de chez soi, choisissez les meilleurs restaurants de poisson à Cabourg.

Cuisiner dans un endroit propre

On a beau avoir les produits les plus frais au monde, mais si l’endroit qui nous sert de lieu de préparation est toxique, cela altèrera inévitablement la qualité du produit. C’est pour cette raison qu’entretenir sa cuisine et son équipement est juste fondamental. Heureusement, il ya quelques conseils et astuces à suivre pour pouvoir cuisiner ses plats dans un endroit propre et surtout sans odeur. Ce sont des conseils appliqués à la lettre par les meilleurs restaurants de poisson à Cabourg.

La conservation doit être bien pensée, il est essentiel d’avoir un frigidaire bien propre pour que les odeurs des produits ne se mélangent pas. Une fois nettoyé, avant les courses par exemple, on peut le saupoudrer de bicarbonate de sodium, frotter les bacs avec un demi-citron et laisser quelques clous de girofle pour neutraliser les mauvaises odeurs.

En ce qui concerne les outils de cuisson comme le four par exemple, le citron est encore une fois le meilleur allié. Après chaque cuisson, un morceau de citron peut servir. Pour nettoyer, un peu d’eau qui bout dans le four permet avec la buée de nettoyer les résidus de cuisson qui sont difficiles à nettoyer.

Une autre odeur qui reste parfois très vivace dans la cuisine est celle de la poubelle. Même bien rangée, il peut arriver qu’elle refoule une odeur pas agréable. Un peu de bicarbonate et même des gouttes d’huiles essentielles permettront de les éviter. Des feuilles d’essuie-tout disposés dans la poubelle assurent l’absorption de l’humidité qui dégage l’odeur.